Le Premier Ministre haïtien, Enex Jean Charles appelle les acteurs politiques au dialogue afin de favoriser un climat de paix en 2017. Dans son message à l'occasion des fêtes de fin d'année le chef de la villa d'Acceuil déplore que les « luttes fratricides aient ralenti la marche de la nation vers le progrès et la modernité. L'absence de consensus et de dialogue entre les membres de la classe politique a longtemps invalidé les multiples initiatives positives qui auraient pu conduire le pays hors des frontières de “l'arrièrisme”, de l'instabilité et de l'anarchie..., » souligne t-il.

Le chef du gouvernement a laissé entendre que l'aboutissement du processus électoral constitue sa principale préoccupation. La priorité de l'heure, c'est de sauver les élections comme étant le seul et unique moyen de renouvellement du personnel politique, dit-il.

Considérant que la nation se trouve à un tournant historique, M. Jean Charles juge que les haïtiens doivent prendre conscience qu'en dépit de toutes des différences politiques, idéologiques, socioculturelles, ils partagent ensemble le territoire.

Il regrette également l'impact de la crise post électorale sur l'économie nationale. Les difficultés politiques post-électorales n'ont pas aidé le Gouvernement à créer les conditions pour résorber cette grave crise économique qui affectent davantage les catégories sociales les plus vulnérables de la population. Malgré une situation économique difficile nous avons pensé à des mesures ponctuelles pour alléger les souffrances des couches sociales les plus affectées par cette détérioration rapide des termes de l'échange, explique le Premier Ministre haïtien.

LLM / radio Métropole Haïti