Le Produit intérieur Brut(PIB) a enregistré une croissance de 1.4% en 2016, indique un rapport du ministère de l'économie et des finances. Ce taux de croissance est nettement inférieur à l'objectif de 3.6% que les autorités s'étaient fixées au début de l'exercice fiscal.

L'année était marquée par une crise électorale ayant provoqué des manifestations violentes dans les rues. L'instabilité avait provoqué un ralentissement des activités des agents économiques et une diminution des investissements.

Le secteur agricole a été plutôt performant au cours de cette année. Il s'agit de résultat encourageants pour le précédent gouvernement qui avait fait de l'agriculture le secteur moteur du développement.

Selon la Direction des Statistiques Économiques la valeur ajoutée à prix constant des secteurs : sylviculture, élevage et pêche, est passée de 3,131 millions de gourdes en 2015 à 3,226 millions de gourdes en 2016, soit une augmentation de 3.0%.

Cependant en 2017 l'impact de l'ouragan Matthew sur le secteur agricole dans la péninsule du sud devrait se faire sentir.

Le secteur des industries manufacturières, avec une hausse de 1.5% a contribué à l'accroissement du PIB en 2016. Le secteur des industries alimentaires avec une hausse de (4.0%) et celui de la Fabrication de papier et d'imprimerie avec (3.9%) ont également contribué à la hausse du PIB.

Toutefois le secteur Bâtiment et Travaux Publics a stagné à + 0.2%.

LLM / radio Métropole Haïti