Après un mois et deux semaines exactement depuis que le conseil électoral provisoire avait publié les résultats préliminaires de la présidentielle, le pays est encore dans l'attente des résultats définitifs qui consacreront la victoire du 58ème chef d'Etat d'Haïti .

Ce mardi 3 janvier 2017, après une période de contestation tumultueuse plus ou moins longue, les résultats définitifs de la présidentielle devrait être publiés.

En attendant la publication des résultats définitifs des élections à l'aube de cette nouvelle année, certains endroits de la zone métropolitaine ont connu une journée de violence, ce lundi 2 janvier.

A Fontamara, des tirs sporadiques ont été entendus, des véhicules systématiquement attaqués par des hommes armés. Dans la même zone, des pneus enflammés et entreposés sur la chaussée ont été constatés. Une situation qui était difficile voire préoccupante dans ce secteur.

Sur la nationale numéro un, à hauteur de morne Pilboro, des protestataires ont attaqué un bus qui assurait apparemment le trajet Cap-Haïtien-Port-au-Prince, allant jusqu'à dépouiller le chauffeur de la clé du vehicule.

Pendant quelques heures, cette route réputée dangereuse a été bloquée par ce bus qui y était resté en travers.

C'est dans ce contexte de violence, de menace, bref de grande préoccupation que le pays attend, ce mardi 3 janvier, la publication des résultats définitifs de la présidentielle du 20 novembre 2015.

Le Bureau du Contentieux Electoral National (BCEN) a réclamé la mise en quarantaine de 50 procès verbaux contestés par les avocats des candidats à la présidence Jude Célestin (Lapeh), Jean Charles Moise (Pitit Dessalines) et Maryse Narcisse (Fanmi Lavalas). EJ/Radio Métropole Haïti