Le Fonds central pour les interventions d'urgence (CERF) des Nations Unies a approuvé l'octroi de 3,5 millions de dollars pour rétablir des services éducatifs sûrs et d'autres activités de secours dans le sud-ouest d'Haïti qui a été touché par l'ouragan Matthew.

Selon le rapport de situation du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en date du 26 décembre, le financement du CERF couvrira également l'aide à la protection des personnes les plus vulnérables expulsées des abris temporaires et soutiendra environ 30.000 personnes dans les zones de retour.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et ses partenaires ont identifié 1.633 écoles ayant besoin de réparations, et affectant environ 190.000 enfants, selon le rapport.

Avec ce financement du CERF, le projet éducatif mené par l'UNICEF sera notamment mis en œuvre dans les municipalités des Cayes, de Port Salut et de Jérémie. Le projet vise 16.000 enfants âgés de six à 18 ans privés d'école à la suite des dommages causés par l'ouragan Matthew.

Lors de l'ouragan, les écoles ont servi d'abris temporaires pour les personnes évacuées, a indiqué l'UNICEF. Les écoles de ces municipalités sont maintenant vacantes et fourniront les conditions minimales requises pour la reprise des activités d'enseignement et d'apprentissage.

Les enfants bénéficieront également d'une aide de protection et recevront des fournitures scolaires, tandis que les écoles seront nettoyées, rénovées et les installations de base d'eau, d'assainissement et d'hygiène WASH seront réhabilitées.

Dans la région Sud d'Haïti, l'UNICEF a travaillé avec des partenaires pour s'assurer que 30 écoles, anciennement utilisées comme abris, disposent désormais d'installations sanitaires adéquates pour leur réouverture.

En novembre, 62% de l'appel de fonds, lancé pour aider le gouvernement haïtien à répondre aux besoins essentiels de son peuple, a été financé. Il manque toujours 52,5 millions de dollars, selon OCHA.