La majorité des Haïtiens ont une mauvaise alimentation, un constat fait par Harry Nicolas alias Mèt Fèy Vèt.

L'instigateur du mouvement Kita Nago qui participait à la 12e édition des vendredis de la population organisée par le bureau du secrétaire d'état à la population, a mis l'accent sur la nécessité de manger une nourriture saine et équilibrée.

« Les personnes qui mangent mal peuvent avoir de sérieux problèmes de santé. D'où la nécessité de bien se nourrir », a expliqué Mèt Fèy Vèt.

Le secrétaire d'état à la population Guy Gérard Georges invite pour sa part les haïtiens à consommer des produits locaux, car il se dit lui aussi préoccupé par cette situation.

Promotion, sensibilisation, conférence-débats entre autres: autant de stratégies utilisées pour convaincre les haïtiens d'adopter un régime équilibré et varié.

EJ/Radio Métropole Haïti