Des membres de la société civile saluent la publication des résultats définitifs de l'élection présidentielle par le CEP.

Joint au téléphone par radio métropole, Rony Desroches de l'ISC, Edouard Paultre du CONHANE et Abdonel Doudou de Jurimédia disent souhaiter que cette nouvelle étape franchie permettra au pays de retrouver sa stabilité.

Les résultats définitifs de l'élection présidentielle sont publiés, Jovenel Moise garde la première place et devient donc le 58e président d'Haïti.

Pour le directeur exécutif de l'Initiative de la Société Civile, ce n'est pas étonnant, réagit-il.

Ce verdict vient confirmer qu'il n'y a pas eu de fraudes massives lors du scrutin du 20 novembre, explique Rony Desroches.

Même son de cloche du coté du coordonateur général du conseil national des acteurs non étatiques qui salue dans l'ensemble le travail effectué par le CEP.

Selon l'observation d'Edouard Paultre, plusieurs facteurs ont joué en faveur de la victoire de Jovenel Moise, il revient maintenant aux candidats malheureux d'accepter leur défaite.

Reconnaitre un échec, un exercice bien difficile pour certains candidats. Au contraire, ils préfèreraient gagner les rues pour exprimer leur mécontentement par rapport à ces résultats, a pour sa part fait remarquer le responsable de JURIMEDIA.

Vu le retard enregistré dans le processus électoral, l'important c'est que le verdict des urnes soit désormais connu, le moment est donc venu pour que le pays retrouve sa stabilité, de l'avis d'Abdonel Doudou.

Une nouvelle étape vient d'être franchie, estiment ces différents membres de la société civile qui souhaitent que celui qui se fait appeler Neg Bannan nan soit un rassembleur et qu'il soit toujours à l'écoute des autres.

EJ/Radio Métropole Haïti