Du 13 au 20 février 2017 a eu lieu le championnat panaméricain de débat, PanAms Argentina 2017, à Buenos Aires. A l'invitation de l'Association de Débat d'Argentine (ADA), organisatrice et hôte de la compétition qui célèbre cette année son 20ème anniversaire, FOKAL a délégué Jean-Gérard Anis, le coordonnateur de son Programme Initiative Jeunes (PIJ) pour représenter Haïti à cet événement international annuel.

L'objectif de la mission a été d'apprendre le format World School Debating Championship (WSDC), (un format hybride entre le Karl Popper et le parlementaire britannique) utilisé dans ce championnat panaméricain et à présent dans les compétitions internationales de débat, afin de l'introduire dans notre programme national de débat en Haïti, et d'explorer les possibilités de coopération avec l'Organisation Panaméricaine de Débat (PADO). (Pour en savoir plus sur ce format, cliquer ici).

L'Organisation panaméricaine de débat (PADO) soutient, organise et forme des étudiants du secondaire pour débattre dans les langues des Amériques, y compris l'anglais, l'espagnol, le français et le portugais. L'organisation a été créée en 2007 par Sixtos Ramos du Pérou, qui a également été le premier président de l'OMS, avec 7 pays fondateurs : Argentine, Bermudes, canada, Chili, Mexique, Pérou, Etats-Unis. L'ambition du Pado serait d'étendre le débat scolaire de l'Alaska à la Terre de feu.

L'organisation poursuit trois grands objectifs : promouvoir le débat régional; promouvoir le débat dans les langues des Amériques; offrir des possibilités spéciales pour les jeunes dans une variété d'expériences de débat. Leur initiative majeure est l'organisation des championnats de débats annuels panaméricains. Cette compétition accueille des élèves de partout dans les Amériques, pendant plusieurs jours, dans le format de débat des écoles du monde, en plusieurs langues.

La compétition a accueilli cette année 10 pays participants : Argentine, Canada, Chili, Mexique, Panama, Bermudes, USA, Pérou, et 2 pays observateurs (Brésil, Haïti). Près de soixante dix jeunes des deux sexes, âgés entre 15 et 18 ans, formant une vingtaine d'équipes, se sont opposés durant 6 jours dans 3 tournois distincts, organisés dans 3 langues: français, anglais, espagnol, sur 3 sites différents: l'Université Catholique d'Argentine, l'Université Palermo de Catalinas et le Ministère de l'éducation où sont jouées 3 finales, une dans chacune des 3 langues d'usage du tournoi.

Chaque équipe a joué 6 matches au tour éliminatoire, et à chaque match, un sujet de débat différent. La cadence de travail de travail et de préparation des sujets est éprouvante, en même temps stimulante, pour ces jeunes débatteurs qui ont eu à préparer plusieurs sujets-surprise dans chaque tournoi. Chacun de ces sujets impromptus est dévoilé une heure seulement avant le match. En voici quelques-uns du tournoi en français : Cette Assemblée pénaliserait les équipes sportives pour leurs fans violents ; Cette Assemblée regrette les efforts récents, à travers les Amériques, pour la légalisation de la marijuana ; Cette Assemblée inclurait le "droit à l'accès d'Internet" dans la Déclaration universelle des Droits de l‘Homme.

Un (1) sujet différent pour chaque finale. La finale du tournoi en français a opposé une équipe canadienne très combattive contre une équipe argentine portée par son public, autour du sujet suivant : Cette Assemblée considère que les pays colonisateurs devraient payer des réparations aux anciennes colonies. L'équipe d'argentine qui défendait la résolution a remporté avec brio ce tournoi à 6 contre 1. Une équipe mexicaine est championne du tournoi en espagnol, et une équipe canadienne a gagné le tournoi en anglais.

Les défis pour les débatteurs (et pour les nôtres à venir) ont été nombreux : avoir de la matière pour tenir un discours de 8 minutes (le respect du temps de parole est évalué), être un très bon orateur (la qualité de l'expression compte beaucoup), c'est-à-dire avoir une posture qui implique gestes et contacts visuels, connaitre et s'appuyer sur l'actualité sur les grands dossiers du monde, avoir une grande capacité d'analyse pour réfuter les arguments adverses, savoir où on veut aller et dire ce qu'on veut prouver quand on défend une position (avoir un plan, proposer un modèle).

Le championnat PanAms 2017 est assurément un succès. Le professionnalisme du comité organisateur, l'accueil chaleureux des jeunes argentins, l'enthousiasme des participants(e)s, l'honnêteté intellectuelle, la tolérance, le respect d'autrui et le fair-play des débatteurs, la disponibilité bienveillante des juges se sont conjugués à cette réussite. L'agenda et les activités hors tournoi (visite guidée de Buenos Aires, pique-nique dans un parc, cultural expo night, diners d'ouverture et de clôture dans des palaces) ont été aménagés de telle manière pour faire du séjour de 8 jours à Buenos Aires une expérience inoubliable.

FOKAL ouvre ainsi un nouveau chapitre de coopération avec une organisation de débat du continent américain, le PADO, après IDEA en Europe dont FOKAL est membre. Haïti a été chaudement accueillie et acclamée dans les discours et meetings des organisateurs. La mission a été réalisée avec succès, car FOKAL/Haïti jouit à présent d'un statut d'observateur au sein du PADO. L'expertise et le savoir-faire de FOKAL sont reconnus et sollicités pour promouvoir et étendre le débat dans les Amériques. Divers matériels didactiques ont été nous été remis pour enseigner le format WSDC en Haïti.

Les bénéfices de cette mission en Argentine sont fructueux. Le PADO invite officiellement Haïti à participer au championnat de débat de l'an prochain à Lima, au Pérou, avec une équipe. L'organisation panaméricaine compte beaucoup sur Haïti pour développer le débat en français dans l'espace panaméricain. L'Association de débat d'Argentine (ADA) se met à notre disposition pour soutenir nos efforts d'introduire le format WSDC dans notre programme national de débat. Un plan est déjà à l'étude.

FOKAL établit de facto un nouveau front dans le domaine du débat, qui va offrir à nos jeunes qui sont engagés dans le PIJ, davantage d'opportunités. Introduire le format WSDC dans notre programme de débat est une initiative dés cette année est opportune et souhaitable, car c'est actuellement le format utilisé en Europe (réseau IDEA), en Asie et en Amérique dans les tournois de débat. C'est également la porte d'entrée pour un retour de nos débatteurs dans les compétitions internationales de débat.

Bien entendu, l'introduction du WSDC sera un nouveau challenge pour nos coaches des clubs de débat de notre réseau, et de nouvelles capacités pour nos jeunes débatteurs. Grâce à l'ADA et à l'Open Society Foundations, nous disposons déjà des matériels didactiques (guides, vidéos en français), et du soutien assuré de nos pairs à l'étranger pour cela. The last but not the least, ce format donnera à FOKAL la possibilité d'aborder sereinement un nouveau chantier pour les jeunes : mettre en orbite le projet d'un tournoi international de débat en Haïti.