La dépréciation accélérée de la gourde contribue à accentuer la dette d'Haïti ont révélé les autorités monétaires et financières haïtiennes. Au cours des derniers mois la décote de la gourde a entrainé une augmentation de la dette d'Haïti envers le Venezuela dans le cadre du programme Pétrocaribe.

Le Directeur adjoint au Trésor Public du Ministère de l'Économie et des Finances, Jean Dorat André, a indiqué que cette dette est évaluée à 1.7 milliard de dollars depuis le septembre 2016. La dette de Pétrocaribe représente alors 80% de la dette externe d'Haiti.

Au cours des 6 derniers mois la dette de Pétrocaribe a connu une hausse de 32 millions de gourdes. En septembre 2016, cette dette était évaluée à 520 millions de gourdes, aujourd'hui elle atteint 552 millions de gourdes chaque mois. La dette du Venezuela est estimée à 8 millions de dollars mensuellement.

La dette totale d'Haiti a presque atteint la barre des 200 milliards de gourdes, soit exactement la somme de 197.8 milliards.

Cette dette, selon M. Jean Dorat André, représente d'une part, environ 90% de la dette interne (60 milliards en décembre 2016) et s'élève à 54 milliards de gourdes (septembre 2016), et d'autres part, près de 39% du Produit Intérieur Brut (PIB).

La semaine écoulée le Gouverneur de la BRH, Jean Baden Dubois, avait annoncé l'injection dans les 6 prochains de 120 à 150 millions de dollars sur le marché des changes. L'objectif est de réduire les tensions sur le marché. Il a toutefois fait valoir que les autorités monétaires ne pourront seules inverser cette situation.

LLM / radio Métropole Haïti