Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, s'implique personnellement dans ce qui apparait comme le programme phare de son administration. Le week end écoulé M. Moïse a effectué sa deuxième visite dans l'Artibonite dans le cadre des préparatifs de la caravane du changement.

Ce programme d'envergure, qui s'inscrit dans le cadre de la relance agricole, doit être lancé le 1 mai 2017. Au cours de ses déplacements le chef de l'état veut s'assurer de la mise en branle des divers aspects du programme.

Ces deux dernières semaines des travaux de réhabilitation et de curage de plusieurs kilomètres de canaux ont été lancés. 30 kilomètres de canaux d'irrigation ont été curés et plusieurs pistes agricoles ont été réhabilitées.

"Les problèmes d'infrastructure liés à l'agriculture, les contraintes d'irrigation de nos zones de production ainsi que les difficultés d'accès aux routes agricoles sont, entre autres, des points précis sur lesquels mon administration compte se pencher à travers cette caravane qui s'étendra sur tout le territoire national", a a fait valoir le Chef de l'Etat.

M. Moïse a réitéré sa détermination à faire de son quinquennat celui du renouveau agricole. Il promet la mise en valeur de plus de 50.000 hectares de terre assurant que l'agriculture est la voie royale vers le relèvement économique, la création d'emplois et l'autosuffisance alimentaire au niveau national.

Les présidents du Sénat, Youri Latortue et de la chambre des Députés Cholzer Chancy, originaires de l'Artibonite, avaient accompagné le chef de l'état lors de cet déplacement. "Le peuple a donné un mandat à l'Exécutif et un autre au Parlement. Il convient de conjuguer nos efforts pour apporter des réponses concrètes à cette population qui attend beaucoup de nous", a dit le président Moïse déterminé à poursuivre ses déplacements à travers les régions.

LLM / radio Métropole Haïti