Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, accompagné du Premier Ministre, Jack Guy Lafontant, a présenté aux présidents du Sénat, Youri Latortue, et de chambre des députés, Cholzer Chancy, l'agenda législatif pour cette année.

Le Premier Ministre a remis au sénateur Latortue 50 avant-projets et projets de lois de l'Exécutif dans le cadre de l'agenda législatif 2017. Ces textes concernent 14 axes prioritaires pour le développement du pays dont l'amélioration du climat des affaires et le développement économique, l'organisation de l'Etat, l'aménagement du territoire et l'environnement et la sécurité nationale. Ils sont appelés à créer l'armature légale en support à l'énoncé de la politique générale du Premier ministre et aux plans d'action gouvernementale.

Dans son intervention le président Moïse a mis l'accent sur l'urgente nécessité de l'harmonisation des activités des pouvoirs exécutif et législatif. Le travail parlementaire et le travail gouvernemental sont intimement liés. Le Gouvernement a besoin du Parlement afin d'avoir les moyens pour mettre en œuvre les politiques qu'il a définies et le Parlement a besoin du Gouvernement pour exécuter les lois qu'il a votées. Les deux Pouvoirs ont besoin l'un de l'autre. Et, vu les problèmes du pays, ils sont appelés à conjuguer leurs efforts pour renforcer les institutions démocratiques et améliorer les conditions de vie de la population. Cette cérémonie est la preuve que les deux institutions ont bien pris la mesure des enjeux et veulent s'engager résolument ensemble en vue de relever durablement le pays et ses institutions.

M. Moïse a révélé qu'en raison de la forte dépréciation de la gourde provoquée par l'instabilité politique, les ressources budgétaires dont dispose l'Etat ont diminué de moitié par rapport à 2012.

LLM / radio Métropole Haïti