Le président de la chambre des députés témoigne d'une attaque soigneusement planifiée qui a pris par surprise la sécurité présidentielle.

Le député Cholzer Chancy qui accompagnait le chef de l'état, dit s'être senti en danger. Selon lui les assaillants paraissaient très bien renseignés.

Cholzer Chancy dit avoir pensé dans un premier temps à une manifestation des habitants de la commune de l'Arcahaie pour protester contre l'érection de Montrouis au rang de commune, mais il affirme avoir constaté l'absence de manifestants.

Tout en penchant pour sa part pour une attaque ciblée, il dit attendre les premiers résultats de l'enquête pour se prononcer. Rapelons que l'expert en question de sécurité, Yves Cadet dénonce un manque de coordination entre les différentes unités de protection du président mais estime par ailleurs qu'un tel acte est le fruit d'un laisser aller envers les criminels.

EJ/Radio Métropole Haïti