Les mesures interdisant l'entrée des 23 produits dominicains sur le sol haïtien par voie terrestre sont toujours valables, c'est ce qu'a fait savoir ce lundi le directeur général du ministère du commerce.

Lors d'une interview exclusive accordée à Radio et Télé Métropole, Daniel Denis a démenti les informations laissant croire que ces produits seraient à nouveau autorisés à entrer sur le territoire national par la voie terrestre.

Des informations laisseraient même croire que ces produits dominicains peuvent passer la frontière sans difficulté depuis plusieurs mois, au vu et au su des agents douaniers.

Des allégations que rejette d'un revers de main le responsable.

Une enquête est déjà ouverte à ce sujet, a révélé le responsable.

En attendant le rapport de l'enquête, plus d'un s'interroge avec perplexité sur l'avenir de cette mesure d'interdiction par voie terrestre.

Ces 23 produits dominicains sont : la Farine de froment, le ciment gris, l'huile comestible, le savon de lessive, le détergent en poudre, les emballages en foam, l'eau potable, la peinture et les produits pour carrosserie de voiture, le beurre de cuisine, la mantèque, le fer de construction, les pâtes alimentaires, le métal déployé et les tôles, les tuyaux PVC, le jus en poudre, les boissons gazeuses, la bière, les cheeco, le maïs moulu, les matelas, les équipements lourds pour la construction, les ustensiles ménagers en plastique et les biscuits.

Rappelons que cette mesure a été prise sous l'administration Martelly-Paul en octobre 2015 dans le but de lutter contre un véritable fléau pour l'économie nationale: la contrebande à la frontière haïtiano-dominicaine.

L'importation de ces 23 produits dominicains par voie maritime ou aérienne demeure par contre autorisée.

EJ/Radio Métropole Haïti