Dans les prochains jours les responsables de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) devront constituer une équipe chargée d'assurer la transition vers la Minujusth. La mission de l'Onu héritera de certaines taches de l'opération de maintien de la paix qui arrivera à terme le 15 octobre 2017.

Selon la résolution adoptée vendredi par le conseil de sécurité de l'ONU, il est indispensable d'étoffer les moyens de la Police nationale d'Haïti, notamment aux fins de l'action qu'elle mène pour renforcer la gestion de la Direction de l'administration pénitentiaire, pour que le Gouvernement haïtien puisse rapidement assumer la pleine responsabilité de la sécurité nationale.

La MINUJUSTH sera chargée d'aider le Gouvernement haïtien à renforcer les institutions de l'état de droit en Haïti; d'appuyer et de développer encore la Police nationale d'Haïti, et de suivre la situation en matière de droits de l'homme, d'en rendre compte et de l'analyser. La mission sera dirigée par un représentant spécial du Secrétaire général, qui jouera également un rôle de bons offices et de sensibilisation politique aux fins de la bonne exécution du mandat.

La résolution de l'Onu souligne que la MINUJUSTH conservera sept des 11 unités de police constituées actuelles de la MINUSTAH, déployées dans cinq départements régionaux afin de préserver les progrès accomplis ces dernières années dans le domaine de la sécurité grâce à l'appui opérationnel fourni à la police nationale et que le nombre d'unités de police constituées sera réduit en fonction du renforcement progressif de la police nationale sur une période de deux ans.

L'action de la MINUJUSTH en matière d'état de droit, notamment, selon le cas, la lutte contre la violence au sein de la collectivité ou les projets à effet rapide, s'inscrira dans une stratégie de transfert progressif et continu des activités aux acteurs du développement.

De plus, la résolution autorise la MINUJUSTH à user de tous les moyens nécessaires pour accomplir son mandat pour ce qui est d'appuyer et de développer la Police nationale d'Haïti et d'accomplir les tâches visées au paragraphe 13. Cette Mission est autorisée à protéger les civils menacés de violences physiques imminentes, dans la limite de ses moyens et de ses zones de déploiement, s'il y a lieu.

LLM / radio Métropole Haïti