Intervenant pendant le journal du matin de Radio Télé Métropole l'avocat et professeur a estimé que la présence d'un telle force en Haïti était une anomalie en terme de droit international.

Haïti est prêt à assumer son indépendance et sa sécurité selon maître Osner Févry que nous écoutons.

Selon l'homme de loi, le gouvernement doit nommer au plus vite un état major provisoire des forces armées haïtienne.

Pour lui l'utilité d'une telle force ne se discute pas. Maître Févry incite par ailleurs les autorités du pays à ne pas regarder à la dépense lorsqu'il s'agit de recréer cette institution qu'il estime indispensable à la sécurité nationale.

EJ/Radio Métropole Haïti