Le président haïtien, Jovenel Moïse, affiche sa determination à reconstruire le Palais National. C'est une décision administrative mais le chef de l'état donne un poids politique à cette démarche.

Une cérémonie spéciale avec la participation des médias a été organisée pour le lancement des activités du Groupe de Travail et de Réflexion sur la Reconstruction du bâtiment historique du Palais National. Il ne s'agit pas d'une commission ministérielle qui aurait la haute main sur la construction mais d'un groupe qui oeuvrera de concert avec le Ministère des Travaux Publics, Transport et Communications (MTPTC) et l'Unité de Construction de Logements et de Bâtiments Publics (UCLBP).

Pour le moment il n'y a pas de budget, ni de plan détaillé mais une décision présidentielle. M. Moïse promet de conserver l'architecture du Palais qui a fait rêver plusieurs générations. Il est nécessaire de reconstruire les façades extérieures du Palais à l'identique, insiste le président Moïse.

Les architectes et ingénieurs M. Clément Bélizaire (Coordonnateur), M. Georges Michel, M. Daniel Elie, M. Patrick Durandis, M. Patrick Delatour, Mme Sabine Malebranche et M. Yvan Pinchinat, disposent d'un délai de 90 jours pour réaliser les taches définis dans leur mission. Ils devront : 1) Retrouver et analyser le plan architectural de l'ingénieur Georges BAUSSAN ; 2) Elaborer la feuille de route pour la reconstruction du Palais National ; 3) Organiser le débat d'orientation et le concours pour définir le parti architectural pour la construction du Palais ; 4) Définir le plan, le programme et élaborer les termes de référence de l'étude de la reconstruction du Palais ; 5) Informer les citoyens, les médias, les organismes publics et la société civile de toutes les activités entreprises dans le cadre de la reconstruction du Palais National.

Pour le chef de l'état ces travaux doivent permettre aux citoyens, universitaires, experts, architectes et ingénieurs du pays et de la diaspora d'alimenter les réflexions afin d'avoir un Palais National qui répond aux préoccupations architecturales et esthétiques de l'Etat.

Le président Moïse entend constituer des comités d'initiative sur le réaménagement et la reconstruction des centres historiques de toutes les grandes villes de la République, prioritairement le centre historique du Cap-Haïtien et toutes les villes du Grand Sud.

LLM / radio Métropole Haïti