Les relations entre Haïti et la République Dominicaine sont moins conflictuelles depuis 2015. Au cours des dernières semaines on a assisté à un réchauffe ment de ces relations avec notamment des rencontres lors des forums internationaux.

Fin avril, les deux chanceliers Antonio Rodrigue (Haïti) et Miguel Vargas (République Dominicaine), avaient eu une séance de travail au siège de la Chancellerie dominicaine à Santo-Domingo.

Lors de cette première réunion officielle bilatérale de travail des thèmes importants dont l'immigration, le commerce et la coopération ont été débattus. Les deux chanceliers avaient eu leur première rencontre quelques jours plus tôt en marge du Forum des Caraïbes (CARIFORUM).

Les deux ministres des affaires étrangères ont mis l'accent sur l'importance de cette rencontre pour la consolidation et l'élargissement des relations entre les deux pays. Ils jugent que ces réunions pourraient générer des initiatives qui profiteraient au développement de la zone frontalière en augmentant les chances d'attirer des investissements, au développement des infrastructures et à la formalisation du commerce.

Par ailleurs le Ministre dominicain des Affaires Étrangères, Miguel Vargas Maldonado, lors d'une rencontre avec Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, la semaine écoulée a insisté pour que la solidarité internationale avec Haïti s'exprime avec « plus d'actions que de mots ».

M. Vargas a profité de l'occasion pour expliquer le processus de régularisation des étrangers résidant illégalement en République Dominicaine. Il a attiré l'attention sur le coût élevé de ce processus pour l'État dominicain soulignant que « La République dominicaine est, et a toujours été le pays le plus solidaire avec Haïti.

LLM / radio Métropole Haïti