Lors de sa visite dans le Grand Sud, la Commission, coordonnée par l'Honorable Député Tanis Tertius, et accompagnée des Députés de la région, a pris connaissance des activités réalisées par les organisations intervenant dans le secteur agricole, et rencontré les différents acteurs afin de recueillir leurs besoins et doléances.

Selon un communiqué de la FAO, les Parlementaires ont eu l'occasion d'échanger avec les Directeurs Départementaux de l'Agriculture (DDA), les Directeurs des Bureaux Agricoles Communaux (BAC), les Organisations Internationales, les Organisations locales, entre autres.

La Commission a visité les activités de la FAO, dont certains des 98 Champs Écoles Paysans (CEP) et des 19 Groupements de Production Artisanale de Semences (GPAS) mis en place avec le soutien du Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR). Ces groupements, sévèrement affectés par l'ouragan Matthew, bénéficient de l'appui de la FAO pour la relance de leurs activités agricoles. La Commission a également visité des groupements de femmes travaillant dans la production maraîchère.

Les échanges de la Commission Parlementaire avec les groupements d'agriculteurs/agricultrices ont révélé des besoins en termes d'irrigation. Même après le passage de l'ouragan, le Grand Sud continue de garder son potentiel agricole. Cependant, la problématique de l'accès à l'eau pour l'arrosage des parcelles reste encore à résoudre. A ce titre, la FAO, en appui à la Direction Départementale du Sud, vient de lancer des activités de nettoyage et de curage des périmètres irrigués dans la Grand'Anse et le Sud, ensablés par l'ouragan, afin de faciliter l'accès à l'eau aux agriculteurs.

La tournée nationale de la Commission « Agriculture et Sécurité alimentaire » de la Chambre Basse s'est poursuivie dans le Département du Nord-Est vers la fin du mois d'avril 2017. Outre ses échanges avec les acteurs évoluant dans le secteur agricole dudit Département, la Commission a visité successivement les activités de stockage, de transformation et de commercialisation de manioc et d'arachide, d'agriculture de conservation, de production aquacole, de production fourragère et laitière.

La Commission a visité certains des 78 groupements (Champs Écoles Paysans) mis en place, dont 30 sont spécialisés dans la production d'arachide, la production et la transformation de manioc ; 47 Champs Écoles Paysans, dont : 16 spécialisés en stockage, séchage et transformation d'arachide ; 16 en production maraîchère ; 6 en conduite d'élevage bovin ; 4 en production d'alevins en cage ; 1 en commercialisation de poisson ; et 5 en production et transformation laitière. Elle a également visité les centres de stockage et de transformation d'arachide et de manioc, la serre réhabilitée au local de la Direction Départementale Agricole du Nord-Est, avec une capacité de production de 25.000 plantules maraîchères, ainsi que la laiterie de Ouanaminthe.

Au terme de la visite des activités de la FAO dans le Nord-Est, la Commission Parlementaire a été émerveillée de découvrir la méthode de vulgarisation agricole « Champ École Paysan » utilisée par la FAO pour organiser, structurer et accompagner les agriculteurs et agricultrices dans les différentes filières d'activités. L'Honorable Tanis Tertius, Président de ladite Commission, a estimé que l'approche « Champ École Paysan » est une méthode efficace pour développer le secteur agricole dans le pays.

EJ/Radio Métropole Haïti