Le président du syndicat de transport FIDEL, Duclos Benissoit, confirme que la hausse des prix de l'essence a été proposée par les responsables des syndicats de transport lors des dernières discussions.

Selon les nouveaux tarifs définis par le Ministère du commerce et de l'industrie ; Le galon de gazoline passe de 189 gourdes à 224 Gourdes (±18.5%) ; Le galon de diesel passe de 149 Gourdes à 179 Gourdes (±20%) et le galon de kérosène passe de 148 gourdes à 173 Gourdes (±17%).

Même si les ajustements sont le résultat d'une entente entre le gouvernement et les syndicats, M. Benissoit déplore une précipitation des autorités. Il soutient qu'une conférence de presse visant à expliquer les nouveaux tarifs devrait avoir lieu avant l'adoption des nouveaux tarifs.

Interrogé sur l'opportunité de cette nouvelle charge, le syndicaliste a fait valoir qu'ils étaient contraints de prendre en compte la nécessité pour l'état d'obtenir plus de recettes. Il fait remarquer que les dirigeants des syndicats avaient menacé de ne pas revenir à la table des négociations si le gouvernement s'obstinait à vouloir un ajustement supérieur à 35 gourdes pour la gazoline.

La première proposition du gouvernement consistait en un ajustement de 116 gourdes sur la gazoline.

Il révèle que le gouvernement à en outre accepté plusieurs revendications des chauffeurs visant à atténuer les effets de la hausse des prix de l'essence. Il s'agit de mesures d'accompagnement, explique M. Benissoit regrettant que ces mesures ne soient pas précisées dans la note du gouvernement.

L'accord entre le gouvernement et les syndicats comporte 19 points, a laissé entendre M. Benissoit annonçant la formation d'une commission de suivi de l'accord. Dans le cadre des revendications figurent la carte de sécurité sociale pour les chauffeurs du transport en commun.

LLM / radio Métropole Haïti