Le Réseau MultiMedia RasinInter et ses partenaires organisent , la première édition du concours national de Djs, baptisé « Zone Mix Player ».

Selon les organisateurs, la première édition du concours Zone Mix Player, se révèle d'une importance éminente dans le paysage de l'ultra-music en Haïti. Elle est initiée pour la découverte, la valorisation et la promotion des talents DJs, évoluant sur le territoire national et de la diaspora.

Elle vise à frayer une place et à contribuer à la création d'une identité haïtienne à travers la musique électonique mondiale tout en mettant en valeur la culture et l'originalité haïtienne comme produit marchand sur la scène internationale.

Le concours Zone Mix Player se veut un espace de libre expression et d'orientation critique du jeune via son appartenance au monde qui l'entoure et son implication dans une dynamique d'actions pour le changement.

Par ailleurs , le concours national, Zone Mix Player met l'accent sur l'éducation et la sensibilisation de masse, l'accompagnement et le renforcement de capacités des concurrents. Par la même occasion, ce concours tend à contribuer à la promotion des grandes œuvres audiovisuelles et les anthologies culturelles du terroir.

L'objectif du projet consiste à initier et installer des spectacles culturels sains et artistiques, d'envergure nationale et internationale, se réalisant à la fois sur le numérique et l'analogue. Et, touchant les DJs âgés de 15 à 35 ans, vivant en Haïti, dans la diaspora ou d'origine. Thème: Haïti terre de hits, terre d'espoir.

Pour cela il faudra remplir et télécharger le formulaire sur le site du concours WWW.ZONEMIXPLAYER.COM; Déposer un mixtape de 20 minutes; Créer Votre Profil personnalisé, étalant votre vision, Vos aspirations… et payer un frais d'inscription et de participation de 100 dollars américains.

« Les prix vont de 5000 dollars à un set neuf de DJ. Il y aussi le billet d'avion pour participer aux USA, notamment en Floride à un festival baptisé Utra Music Festival » , a fait remarquer Ghemps Desauguste , l'un des organisateurs de ce concours .

Il précise également que des droits de résidence dans des médias font partie des promesses. Si n'importe quel genre de musique est acceptable, ce n'est pas le cas pour les paroles qu'elle recèle. « Tout propos qui tend à déshumaniser quiconque ou qui va à l'encontre des valeurs morales sera rejeté.

Notons que lors de la grande finale, les 10 meilleurs djs des 5 régions s'affronteront en direct dans un show télévisé le 18 novembre prochain.

EJ/Radio Métropole Haïti