Dans l'après-midi du dimanche 18 juin 2017 s'est tenue à l'Eglise Saint Michel de Cazale (située à environ 41 kilomètres du centre de Port-au-Prince), la première édition de la Journée de Solidarité du Peuple Polonais avec la Communauté Polonaise en Haïti.

A cette occasion, l'Eglise catholique dirigée par le Révérend Père Pascal Renoncourt, était remplie de spectateurs qui ont pu assister à l'exécution de chants et de danses populaires polonais (Krakowiak, Mazur; l'Hymne national de la Pologne ; etc.) par des jeunes artistes originaires de Cazale après deux mois d'intenses répétitions. Le spectacle comportait également la présentation de plusieurs chorégraphies haïtiennes.

Plusieurs personnalités avaient fait le déplacement pour assister à ce mini-concert gratuit de musique polonaise et d'exécution de danses. Le député de l'Arcahaie, M. Pierre Féquière Julien a déclaré que« cette Journée de Solidarité va profiter pour développer la culture et d'autres possibilités entre Cazale et la Pologne ». Pour lui, « cette initiative constitue un exemple à suivre par d'autres communautés ».

M. Dariusz Debski, Consul de la Pologne, basé à Bogota (Colombie), qui a fait spécialement le déplacement à cette occasion, a indiqué qu'il était très heureux de visiter Cazale pour la deuxième fois. Selon lui, « cette Journée de Solidarité du Peuple Polonais avec la Communauté Polonaise en Haïti est une très grande initiative qui célèbre l'amitié entre deux pays frères dont l'histoire remonte depuis la guerre de l'indépendance haïtienne».

L'objectif de cette activité socioculturelle était de montrer à la communauté haïtienne que la culture des habitants de Cazale, se rapproche des traditions polonaises. C'est dans cette région historico-touristique que Jean-Jacques Dessalines avait fait cacher tous les Polonais lors de la bataille de l'Indépendance.

A noter que la célébration la Journée de Solidarité du Peuple Polonais avec la Communauté Polonaise en Haïti, est une initiative du journaliste indépendant de la Télévision Polonaise Krzysztof et son épouse Elizabeth Szybinski, deux grands amis de Cazale. M. Szybinski qui a enseigné le Polonais aux enfants de Cazale se dit satisfait de leur évolution rapide dans l'apprentissage de cette langue.

Ce projet a été également rendu possible grâce au Groupe d'Appui au Développement de Cazale (GAD), en collaboration avec la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA).