Le vice président du Conseil Electoral Provisoire (CEP), Carlos Hercule, annonce la poursuite des élections indirectes en dépit d'une résolution du Sénat recommandant l'arrêt du processus.

L'Exécutif a transmis hier à l'organisme électoral la résolution publiée dans le journal officiel Le Moniteur.

« Nous avons pris note de la résolution, mais le gouvernement n'a pas formulé des recommandations sur l'arrêt du processus des élections indirectes », a dit M. Hercule. L'ancien bâtonnier rappelle que la résolution n'a aucune force contraignante.

Le processus des élections indirectes se poursuit cette semaine avec les assemblées municipales.

Implicitement M. Hercule considère la résolution du Grand Corps comme tardive faisant valoir que le processus des élections indirectes avaient été annoncé depuis avril 2017. Nous avions publié un calendrier électoral qui a été communiqué a tous les corps constitués de l'état, insiste t-il.

Le CEP devrait communiquer à la fin de cette semaine les résultats pour les 140 assemblées municipales.

A l'instar de l'Exécutif le Conseil Electoral a pris note de la résolution du Sénat adoptée sur l'instigation de la commission collectivité territoriale. Le vice président du Cep rappelle que les conseillers électoraux avaient eu des échanges avec la commission présidée par Francenet Denius. Il révèle qu'il y avait eu des points de désaccords avec les parlementaires mais aucun suivi n'a eu lieu.

LLM / radio Métropole Haïti