Les autorités canadiennes ont constaté un afflux des migrants haïtiens en provenance des Etats Unis. Il s'agit des migrants qui sont désespérés en raison de l'annonce de l'administration américaine de ne pas renouveler le TPS pour les haïtiens.

Plus de 1600 haïtiens ont déjà franchi la frontière illégalement. Les migrants sont présentement logés à Montréal, en attendant le traitement de leur dossier.

3 sites d'hébergement temporaires sont ouverts depuis le lundi 24 juillet 2017 pour accueillir ces réfugiés. « On va ouvrir un quatrième site, et des hôtels seront mis à profit, a expliqué Raphaëlle Fragasso, responsable du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSS) du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.

Le ministre fédéral de l'Immigration, John McCallum exhorte les migrants haïtiens à réaliser dans le meilleur délai les demandes. Il prévient que la suspension temporaire des renvois (STR), reconduite sans interruption depuis 2004, arrivera à terme le 4 août 2017. A la fin de cette semaine les migrants haïtiens n'ayant pas formulé une demande risquent d'être déportés.

Entre temps le ministère du Travail du Québec affirme avoir renforcé ses ressources afin de traiter les dossiers qui ont doublé comparativement à l'année écoulée.

LLM / radio Métropole Haïti