Les autorités haïtiennes offrent leur appui au gouvernement canadien confronté à un afflux de migrants.

Le ministre haïtien des affaires étrangères, Antonio Rodrigue et sa collègue des Haïtiens vivant à l'étranger, Stéphanie Auguste, se sont entretenus avec le maire de Montréal, Denis Coderre et plusieurs membres des gouvernements provincial et fédéral.

Les ministres haïtiens ont reçu mandat du président Jovenel Moïse, pour évaluer la situation au Québec et offrir leur soutien aux gouvernements en vue de faciliter les démarches.

Le gouvernement haïtien entend délivrer des documents d'identité aux migrants qui en font la demande. «Il y en a qui, pour une raison ou pour une autre, n'ont pas de pièces d'identité, des passeports et autres choses. Ils en ont besoin. Nous venons évaluer cette situation», a soutenu le chancelier haïtien.

Selon M. Rodrigue les migrants haïtiens en provenance des Etats Unis, avaient fui leur pays en raison du tremblement de terre dévastateur de 2010, et non pas seulement à cause des problèmes qu'il y avait au pays à l'époque. «Aujourd'hui, ils ont vu au Canada une situation qui leur facilite (la vie). Mais je suis à peu près certain qu'ils sont là parce qu'ils veulent vraiment arriver jusqu'ici», a-t-il insisté.

. De l'avis du chancelier haïtiens ses compatriotes peuvent rentrer dans leur pays. Il assure que le gouvernement haïtien oeuvre afin d'améliorer la situation. «Heureusement, en Haïti, on n'a pas une situation de guerre, il y avait dans le temps des problèmes d'instabilité, qui commencent à se résoudre. La preuve, c'est qu'on a eu des élections qui ont été faites de manière régulière, tout le monde a été satisfait de l'issue de ces élections», a-t-il déclaré.

LLM / radio Métropole Haïti