Le chef de l'état haïtien, Jovenel Moïse, a réitéré sa determination à oeuvrer en vue d'améliorer les conditions de vies de jeunes. En donnant l'investiture, hier, aux membres de la Commission présidentielle d'innovation et d'intégration socioprofessionnelle de la jeunesse, M. Moïse a assuré qu'il continuera à déployer des efforts pour favoriser la création massive d'emplois.

Il a salué le vote par le Sénat d'une proposition de loi favorisant le fonctionnement des usines 24 heures par jour. Appelant les députés à voter le document, M. Moïse a fait valoir que cette législation contribuera à créer de nouveaux emplois. Les jeunes sont prêts à travailler, a martelé le chef de l'état appelant à une meilleure gestion des ressources du pays.

M. Moïse a soutenu que la commission constitue une réponse aux multiples demandes des jeunes dans tout le pays et une affirmation de sa volonté de construire l'avenir en facilitant l'insertion socioprofessionnelle de la jeunesse.

La commission, qui travaillera sous la coordination de Serge Guy Pompilus, revêt un caractère intergénérationnel dont l'accomplissement devra aider à promouvoir de meilleures politiques publiques en faveur des jeunes.

Dans son discours de circonstance M. Moïse a appelé à l'unité de toutes les forces vives du pays en vue de participer à cette grande initiative qui devra permettre de mieux construire l'avenir.

Les autorités haïtiennes sont préoccupées par la forte migration des jeunes haïtiens vers les pays d'Amérique latine et de la caraïbe. La commission devra définir un meilleur cadre de vie pour les jeunes haïtiens afin de réduire au maximum les flux migratoires vers l'étranger.

LLM / radio Métropole Haïti