A deux semaines de la rentrée scolaire, les acteurs du système éducatif s'évertuent à mettre en branle le dispositif nécessaire pour une harmonie dans les divers mécanismes.

Tandis que les élèves de plusieurs écoles congréganistes de la région métropolitaine de Port-au-Prince ont déjà repris les activités scolaires, des syndicats d'enseignants et des parents se plaignent des difficultés économiques. Un dirigeant de syndicat d'enseignant a fait valoir qu'un mouvement de grève peut être envisagé si le gouvernement ne répond pas aux revendications des professeurs.

De son coté le ministre de l'éducation, Josué Agenor Cadet, a indiqué que 1.3 millions de manuels scolaires ont été subventionnés à hauteur de 70% (1er et 2e cycle) et 60% (certains livres du 3e cycle) pour un montant de 600 Millions de gourdes De plus 500 millions de dollars supplémentaires sont consacrés au paiement des manuels en dotation dans les écoles publiques. Selon M. Cadet les ouvrages imprimés par les éditions «Kopi Vit» et « Pédagogies nouvelles» entre autres sont disponibles.

Toutefois des syndicalistes ont dénoncé l'opacité du système de subvention de manuels scolaire.

Le chef de l'état, Jovenel Moïse, s'est impliqué dans le dossier hier en organisant une réunion de planification avec les responsables de plusieurs organismes. Il a mis l'accent sur la nécessité de mettre en place, au profit des parents et des élèves, des programmes d'urgence, des stratégies de subvention et de dotation d'ouvrages scolaires ainsi que diverses autres initiatives telles que la réhabilitation de la signalisation et des infrastructures routières, le désenclavement et le système d'éclairage des rues, l'assainissement, le transport et la fourniture de repas aux enfants scolarisés dans le cadre du programme de cantine scolaire.

LLM / radio Métropole Haïti