Le gouvernement canadien a mis en place une stratégie afin de freiner l'afflux de réfugiés haïtiens.

Le député libéral fédéral Emmanuel Dubourg, né en Haïti, jouera le rôle d'émissaire du gouvernement dans le cadre de ce dossier. Il se rendra à Miami cette semaine dans le afin de tenter d'endiguer le flot de ressortissants haïtiens qui traversent la frontière dans le but de demander le statut de réfugié au Canada.

Emmanuel Dubourg a été nommé la semaine dernière au sein d'un comité provincial-fédéral spécial créé pour faire face à l'arrivée de milliers de personnes - majoritairement des Haïtiens - à la frontière entre le Québec et les États-Unis depuis juillet.

M. Dubourg, qui a maintenu des liens étroits avec la diaspora haïtienne, aura des entretiens en créole avec les membres de la communauté haïtienne de Floride "Nous devons nous rendre à la source", a-t-il commenté.

Le député Dubourg réalisera des interventions dans les médias et organiser des rencontres avec des leaders de la diaspora haïtienne à Miami pour rectifier les informations erronées concernant les politiques canadiennes d'immigration et d'accueil de réfugiés. Ce ne sont pas tous les Haïtiens venant au Canada qui sont originaires de Miami ou des environs, mais la ville compte plus de 200 000 Haïtiens et plusieurs médias influents dans la communauté haïtienne.

Dans la réalité environ 50 % des Haïtiens qui font une demande d'asile au Canada sont acceptés. Par ailleurs, le gouvernement du Canada a repris les déportations vers Haïti. "Il est important de leur dire avant qu'ils ne vendent leurs biens, avant qu'ils ne prennent une décision", a dit M. Dubourg. "Ils doivent être tout à fait conscients de ce qui peut survenir ", a t-il ajouté.

LLM / radio Métropole Haïti