Le ministre de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), Me Aviol Fleurant, a présidé ce mardi 29 aout 2017, au siège de son ministère, une session de travail avec des membres de la mission de haut niveau de la Banque caribéenne de développement (BCD) qui séjourne en Haïti du 27 au 30 aout.

Cette mission s'inscrit dans le cadre de l'élaboration du « Document de Stratégie pays 2017-2020 de la BCD » devant guider les interventions de cette institution en Haïti pour les prochaines années.

Dans son intervention, Me Aviol Fleurant a fait ressortir l'importance d'une telle démarche de la BCD pour le ministère de la Planification et de la Coopération externe, compte tenu de sa mission en matière de développement et d'investissement public. Il a souligné aux représentants de cette banque que les différents points de cette stratégie pays devraient s'aligner aux priorités du gouvernement haïtien et au Plan stratégique de développement d'Haïti (PSDH). Haïti étant le seul pays moins avancé de la région, le ministre dit espérer que l'apport de la BCD permettra de briser le cercle vicieux de la pauvreté multidimensionnelle pour aller vers le développement durable.

De son côté, le chef de mission M. Ian Durant, a donné l'assurance que la stratégie pays de la BCD tiendra obligatoirement compte des priorités du gouvernement et collaborera inévitablement avec les principaux acteurs impliqués, en particulier le MPCE, un interlocuteur privilégié dans le développement.

Il a également remercié le gouvernement haïtien pour son accueil. Par ailleurs, Il a affirmé que son institution, ayant comme mission de contribuer au développement harmonieux et à la croissance économique des pays de la région de la Caraïbe, accorde une attention particulière aux priorités dégagées par les pays membres, notamment les moins développés. La BCD est parfaitement consciente des difficultés confrontées par la République d'Haïti, notamment de sa fragilité aux aléas climatiques. M. Durant a, entre autres, spécifié que le programme envisagé par la BCD en Haïti couvrirait divers secteurs tels que l'éducation et la formation, le développement communautaire, l'agriculture et le renforcement des capacités.

A titre de rappel, Haïti, seul pays francophone de la Banque caribéenne de développement, est membre depuis le 24 janvier 2007.

EJ/Radio Métropole Haïti