Irma a encore gagné en intensité. L'ouragan est passé, ce mardi 5 septembre, en catégorie 5, soit le maximum de l'échelle qui mesure ces phénomènes.

Le cyclone, qui affiche déjà des vents de 280 km/h, pourrait se renforcer et frappera les Antilles dès mardi. Porto Rico et la Floride ont été placés en état d'urgence.

Les risques que le cyclone Irma sur le point de passer en catégorie 5, frappe Haïti d'ici 48 heures se sont renforcés durant ces dernières heures, selon l'analyse du météorologue Rudy Victor.

Le spécialiste de Radio Métropole craint que le Nord du pays soit, dés jeudi, la principale victime de l'ouragan même s'il reconnait qu'il est toujours possible qu'Irma s'affaiblisse avant de toucher Haïti.

Il faut rappeler que le Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres avait lancé, le lundi 4 septembre, à la mi-journée, la phase de pré-alerte 1 au niveau de vigilance jaune par rapport à l'ouragan Irma, qui était classé catégorie 3.

En effet, des menaces de fortes pluies, de forts vents, de fortes houles et des risques d'éboulement, de glissement de terrain et d'inondation pèsent sur tout le pays dans trois jours environ.

EJ/Radio Métropole Haïti