Dans la perspective de joindre leurs efforts dans la lutte pour l'autonomisation des femmes rurales évoluant notamment dans le secteur agricole, la Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF),Eunide Innocent, et le Représentant de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Dr. Nathanaël Hishamunda, ont réalisé une visite conjointe dans le Nord-Est, du 28 au 29 août 2017, dans le cadre du projet « Amélioration de la Sécurité alimentaire dans le Nord-Est », financé par l'Union européenne, en appui à la Direction Départementale du Ministère de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) dans le Nord-Est.

La Titulaire du Ministère à la Condition Féminine (MCFDF) et le Représentant de la FAO, ont eu l'occasion de rencontrer et d'échanger avec des groupements de transformatrices de produits agricoles dérivés du manioc, de l'arachide, du lait, du miel, ainsi que des aquacultrices et des productrices maraîchères, dans les Communes de Capotille, de Ferrier et de Ouanaminthe.

Madame la Ministre Innocent, s'adressant aux transformatrices agricoles, s'est réjouie d'avoir eu l'opportunité de les rencontrer afin de découvrir la manière dont elles s'organisent, avec l'appui de la FAO, pour améliorer leurs moyens d'existence. « Je suis de heureuse de vous visiter afin de prendre connaissance de vos activités agricoles et des difficultés auxquelles vous faites face. L'agriculture est cruciale pour le développement du pays. Dans beaucoup de régions, les terres agricoles sont délaissées par les hommes au dépend d'autres activités. C'est très encourageant de constater comment la FAO vous aide à renforcer vos capacités de production et améliorer vos conditions de travail, en vous rendant autonomes. Le Ministère s'engage à vous appuyer afin que vous soyez encore plus productives ».

Prenant la parole au nom des femmes membres d'un Réseau de 78 Champs Écoles Paysans, Paul Moviette, Transformatrice agricole et Facilitatrice de Champs Écoles Paysans dans la localité de Haut-Baja, Commune de Capotille, s'est dit émerveillée par la visite de la Ministre à la Condition Féminine et du Représentant de la FAO, ce qui témoigne d'une attention particulière à l'égard des femmes de la communauté. « Nous sommes très contentes de recevoir la Ministre à la Condition Féminine. Cela signifie que nous ne sommes pas seules. Nous nous sentons aujourd'hui mieux armées et autonomes dans nos activités. Nous comptons sur l'accompagnement du Ministère et de la FAO pour nous aider à mieux nous structurer et faire fructifier davantage nos activités ».

Au terme de la visite, le Représentant de la FAO, Dr. Hishamunda, a remercié la Ministre Innocent, pour son vif intérêt à collaborer avec l'Organisation en vue de l'autonomisation des femmes rurales. « A chaque fois que je regarde le travail de ces braves femmes, cela me porte à croire en l'avenir prometteur du secteur agricole. La FAO s'engage, en étroite collaboration avec les Ministères de l'Agriculture et à la Condition Féminine, à continuer à vous supporter ».

En juillet dernier, la FAO a signé un protocole d'accord avec le Ministère à la Condition Féminine (MCFDF), pour la mise en place d'un projet de coopération technique visant la validation de la Stratégie Genre du Plan de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle de la Communauté des États Latino-Américains et Caribéens (Plan SAN-CELAC 2025).

Dans la foulée de la réalisation de ce projet, la FAO est en train de mobiliser des ressources pour l'élaboration et l'exécution, en appui aux deux Ministères susmentionnés, d'un projet d'accompagnement et de renforcement des unités de transformation et de commercialisation des produits agricoles, notamment dans le Grand Sud.

EJ/Radio Métropole Haïti