cinq agences de l'ONU – l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) diffuseront le premier rapport consolidé du genre sur les progrès vers l'éradication de la faim et de la malnutrition à l'horizon 2030.

Cette nouvelle édition de L'état de l'insécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde donne des estimations actualisées sur le nombre et la proportion de personnes souffrant de la faim sur la planète et comprend des données intéressantes au triple plan mondial, régional et national.

Le rapport offre une mise à jour importante sur l'environnement mondial qui influence aujourd'hui la sécurité alimentaire et la nutrition dans les différentes régions du monde.

C'est la première fois que l'UNICEF et l'OMS se joignent à la FAO, au FIDA et au PAM pour élaborer ce rapport. Ce changement reflète la nouvelle vision onusienne élargie des Objectifs de développement durable (ODD) sur la faim et toutes les formes de malnutrition. Le rapport comprend plusieurs indicateurs améliorés pour quantifier et évaluer la faim, notamment deux indicateurs sur l'insécurité alimentaire et six indicateurs sur la nutrition.

Il sera présenté au cours d'une conférence de presse le 15 septembre 2017 au siège de la FAO, à Rome.

EJ/Radio Métropole Haïti