Renand Hedouville, Anthonal Mortimé et Jacquenet Oxilus, ce sont les noms de trois postulants au poste de protecteur du citoyen retenus par le Parlement et qui seront acheminés à l'Exécutif.

Le choix final sera effectué par le Chef de l'Etat de concert avec les présidents du Sénat et celui de la Chambre des Députés.

Le processus de désignation des trois personnalités en vue de combler le poste de l'OPC a été plus ou moins long. Des voix ont été élevées dans le secteur des droits humains contre le choix du Sénat, en l'occurrence Me Jacquenet Oxilus.

Mais au final, le Président de la Chambre des députés, Cholzer Chancy s'en réjouit de ce pas franchi par le corps législatif.

Rappelons que L'OPC a pour mission de protéger tout individu contre toutes les formes d'abus de l'Administration Publique.

EJ/Radio Métropole Haïti