Le week end écoulé le Gouvernement haïtien et des organisations non gouvernementales ont débuté l'évaluation des dégâts causés par l'ouragan Irma dans la région septentrionale du pays.

Une délégation gouvernementale conduite par le Premier Ministre, Jack Guy Lafontant, a effectué samedi dernier une première évaluation dans certaines communes du Nord-Est. Accompagné des ministres Stéphanie Auguste des haitiens vivant à l'etranger, Hervé Denis de la Défense, Carmel André Béliard de l'Agriculture, le chef du gouvernement a visité les familles dont les habitations avaient été inondés, les personnes hébergées dans des abris provisoires et des infrastructures agricoles endommagées.

Par ailleurs des équipes d'Oxfam évalueront directement les besoins des plus vulnérables dans les zones les plus lourdement touchées. « Nous pensons que le pire est derrière nous, et la population espère avoir échappé au pire », confiait la nuit dernière, Tania Escamilla, porte-parole d'Oxfam qui a affronté la tempête à Cap-Haïtien, la deuxième ville du pays.

Selon les premières évaluations des équipes d'Oxfam, des pluies diluviennes et des inondations sont à reporter dans le district d'Ouanaminthe et à Fort-Liberté à la frontière avec la République dominicaine, et un pont reliant les deux pays a été endommagé sur la rivière Massacre.

LLM / radio Métropole Haïti