Les directeurs de média de la capitale condamnent le brutal assassinat, ce lundi 3 avril 2000, de Jean Léopold Dominique, directeur de Radio Haïti Inter, et de son gardien Jean Claude Louissaint.

Cet acte odieux participe à l'intolérance qui sévit dans le pays et constitue, en même temps, un coup porté à la liberté d'expression, disent les directeurs de médias. Tout en réaffirmant leur ferme détermination et leur engagement en faveur de la démocratie, à travers le pluralisme idéologique, ils appellent les autorités du pays à oeuvrer pour que ces crimes ne restent pas impunis.

Les directeurs de média de la capitale expriment leurs condoléances à la famille Dominique et à celle de M. Louissaint. Ils adressent également leurs sympathies à l'équipe de Radio Haïti Inter, en leur demandant de continuer la lutte pour honorer la mémoire de ce grand leader d'opinion.

La note publiée ce lundi, porte la signature de Richard Widmaïer, Radio Métropole ; Hérold Jean François, Radio Ibo ; Max Chauvet, Le Nouvelliste ; Sony Bastien, Radio Kiskeya ; Léopold Berlanger, Radio Vision 2000 ; Patrick Moussignac, Caraïbes F.M. ; Marie-Christine Mourrac-Blanc, Télé Haïti ; Marcus Garcia, Mélodie F.M. ; Dr Yves Jean BArt, Radio Galaxie ; Robert Denis, Télémax ; Jean Lucien Borges, Radio Ginen ; Venel Remarais, Radio Solidarité ; Anne-Marie Issa, Signal F.M. ; Wendell Voltaire, Le Rouleau ; Patrick Joseph, Radio Télé Eclair.