Plusieurs ONG font état d'efforts intenses en faveur des populations touchées par les récentes intempéries.

Médecins du Monde est très actif dans le Nord Ouest qui avait enregistré d'importantes inondations.

La mise à l'abri préventive de la population a sauvé de nombreuses vies mais MDM s'inquiète particulièrement du risque de propagation du choléra et suit de près l'évolution de la situation.

L'ONG française présente depuis 28 ans en Haiti a renforcé les actions de sensibilisation de la population et distribution de tablettes de purification d'eau dans la région nord d'Haïti.

Des spécialistes indiquent que les inondations doivent être prises en compte de manière durable étant donné les reliefs environnants sont très dégradés du fait d'une très forte déforestation. Les eaux de pluies ne sont alors plus retenues et se déversent en torrents de boue. Protéger ces reliefs pour limiter ces conséquences désastreuses, c'est un des enjeux du programme d'Agrisud d'aménagement et de valorisation durable du bassin versant de Limbé. Un peu plus de 700 petites exploitations sont concernées.

Le CCFD-Terre solidaire est aussi engagé dans la réhabilitation des sols, notamment par le rétablissement de la couverture forestière.

L'ouragan Irma avait épargné la grande ville du Cap Haïtien, deuxième ville du pays avec 250 000 habitants. Il n'a donc pas touché la plus grande partie des territoires des coopératives de producteurs de cacao de FECCANO, coopérative de commerce équitable dont AVSF est partenaire. 60 tonnes de cacao ont pu être préservées.

LLM / radio Métropole Haïti