Les autorités dominicaines ont pris des mesures depuis plusieurs semaines pour restreindre voire interdire aux Haïtiens, l'accès aux soins gratuit dans les hôpitaux de la république voisine.

Une décision qui touche de plein fouet les populations frontalières qui sont souvent moins éloignées d'un établissement de santé dominicain, que d'un hôpital haïtien.

En réaction l'ancien ministre des Haïtiens à l'étranger, Edwin Paraison dénonce une confusion entretenue par les nationalistes dominicaine pour exclure les Haïtiens des soins de santé gratuits en république voisine.

Invité ce mercredi à la rubrique le Point, monsieur Paraison a déploré que cette mesure concerne aussi bien les frontaliers allant prendre des soins en république voisine, que les migrants haïtiens en situation légale ou les Dominicains d'origine haïtienne.

EJ/Radio Métropole Haïti