Les syndicats du transport en commun sont parvenus à contraindre le chef de l'état à faire machine arrière sur la hausse des taxes. Le gouvernement a confirmé avoir obtenu un accord avec les syndicats de transport pour conserver le même tarif des taxes sur les permis de conduire et les contravention notamment.

Dans le cadre de l'entente le gouvernement accède à la demande des syndicats du transport de Supprimer l'imposition forfaitaire sur le revenu de 10,000 gourdes. De plus les contraventions et la carte d'identification fiscale sont maintenus au même niveau.

Satisfait de l'accord , Montès Joseph, le responsable de l'Association syndicale Front unifié des transporteurs et des travailleurs d'Haïti, a annoncé que le mot d'ordre de grève de ce lundi 2 et mardi 3 octobre est levé.

Déplorant l'intransigeance de certains camarades il soutient que le gouvernement a fait des concessions significatives. Les syndicats du transport en commun, ne sont plus en grève », a dit M. Montes.

L'entente a été trouvée lors des échanges entre le chef de l'état et les membres de la Commission nationale pour la modernisation du transport en commun.

Toutefois d'autres syndicats dont le Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens appellent au maintien de la grève.

LLM / radio Métropole Haïti