Les magistrats ont donné un ultimatum de 4 jours au gouvernement et au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) pour satisfaire les revendications formulées depuis plusieurs mois. L'Association Professionnelle des Magistrat accorde, aux parties engagées dans les négociations, un moratoire allant jusqu'au vendredi 6 octobre 2017 pour la signature d'un protocole d'accord qui précisera les réponses qui seront apportés aux différentes revendications d'ordre structurel et conjoncturel des magistrats notamment de meilleures conditions de travail, de nouveaux locaux, la réhabilitation des locaux désuets, une augmentation du budget du CSPJ, une couverture d'assurance maladie, la dotation des tribunaux d'équipements et de matériels modernes etc...

De son coté le ministre de la justice, Heidi Fortuné, a annoncé que les réponses seront apportées à partir de cette semaine aux revendications des membres du système judiciaire. Il promet un ajustement de salaire de 5 000 gourdes à partir de ce mois d'octobre pour les huissiers et greffiers. Une police d'assurance sera disponible cette année et la carte de débit à partir du prochain exercice fiscale.

Par ailleurs le garde des sceaux fait état d'un programme de formation continue pour les greffiers et huissiers.

En ce qui a trait aux juges, il promet une indemnité mensuelle représentant le tiers du salaire à partir de ce mois. De plus il annonce que 19 véhicules seront distribués aux cabinets d'instruction dans les 18 juridictions. Les tribunaux de paix et les tribunaux de première instance recevront 2 véhicules soit un total de 405 véhicules.

Par ailleurs le ministre de la justice confirme la nomination de nouveaux juges au cours de cette semaine.

LLM / radio Métropole Haïti