Le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné du Premier ministre, Jack Guy Lafontant, a assisté, le lundi 2 octobre, à l'ouverture de l'année judiciaire 2017-18.

Selon un communiqué du palais National , la cérémonie qui était présidée par Me Jules Cantave, Président de la Cour de cassation, s'est déroulée en présence de plusieurs membres du cabinet ministériel, notamment le ministre de la Justice et de la sécurité publique, Monsieur Heidi Fortuné, le ministre de l'Intérieur et des collectivités territoriales, Dr. Max Rudolph St Albin, et le ministre de la Planification et de la coopération externe, Monsieur Aviol Fleurant.

La présence du Chef de l'État à cette audience solennelle constitue une manifestation de sa volonté de rapprocher les trois grands pouvoirs de l'État en vue d'apporter des réponses concertées aux problèmes auxquels sont confrontés nos compatriotes. Ce fut aussi une manière pour le Président Jovenel Moïse de renouveler sa détermination d'améliorer le fonctionnement du système judiciaire et les conditions de travail des personnels en vue de les rendre plus efficaces dans l'exercice de leurs fonctions et de l'établissement de l'état de droit en Haïti.

Après un bilan détaillé des activités réalisées dans les différentes juridictions de jugement du pays au cours de l'année judiciaire 2016-17, le Président de la Cour de cassation a appelé à l'unité des trois pouvoirs afin de trouver des solutions durables aux problèmes du système judiciaire.

Me Stanley Gaston, Président de la Fédération des barreaux d'Haïti, s'est pour sa part félicité des actions réalisées par ses collègues pour dynamiser le système judiciaire, notamment au barreau de Port-au-Prince - dont il est le bâtonnier - qui participe activement au task-force mis sur pied par le ministère de la Justice et de la sécurité publique pour lutter contre la détention préventive prolongée et pour faciliter la réforme du système judiciaire.

Le ministre de la Justice, Monsieur Heidi Fortuné, qui a pris la parole à cette cérémonie, au nom de l'administration Moïse-Lafontant, a exposé la vision ainsi que les différentes actions du gouvernement visant à renforcer la capacité des institutions étatiques, notamment le système judiciaire pour transformer Haïti en un État de droit.

Heidi Fortuné est également revenu sur les actions de l'administration Moise-Lafontant qui ambitionne de lutter contre la détention préventive prolongée. À cet effet, il a évoqué le plan Thémis qui implique tous les acteurs de la chaine pénale et qui a pour objectif de réduire au maximum les cas de détention préventive dans le système. Il a également souligné que de nombreuses mesures comme l'acquisition de matériels de bureau et la réhabilitation des locaux de certains tribunaux ont été prises pour améliorer les conditions de travail du personnel judiciaire

Le ministre Fortuné a enfin évoqué une participation active du CSPJ dans l'élaboration des lois de finances, la mise en place d'une couverture d'assurance pour les greffiers, l'octroi d'augmentations salariales à certains personnels afin de résoudre durablement les problèmes qui font obstacle au bon fonctionnement du pouvoir judiciaire.

EJ/Radio Métropole Haïti