Alors que les manifestations de l'opposition sont sous les feux des projecteurs le gouvernement entreprend d'attirer l'attention de l'opinion publique sur les chantiers en cours.

Lucien Jura, conseiller en communication du chef de l'état, n'a pu esquiver une question des journalistes sur ce dossier qui fait les grands titres des journaux. Il a mis l'accent sur les conséquences néfastes des manifestations sur la scolarité des enfants.

Il a insisté sur les efforts financiers pour payer les arriérés dans le cadre du Programme de Scolarisation universelle Gratuite et Obligatoire (Psugo). Près de 4 milliards de gourdes de dette ont été remboursées, a t-il laissé entendre.

M. Jura presse les leaders de l'opposition à avoir un comportement responsable tout en reconnaissant leur droit de formuler leurs revendications.

Les manifestants étaient à nouveau dans les rues, hier, dans le cadre d'une série de manifestations devant culminer au 17 octobre 2017. Ils ont scandé des slogans hostiles au chef de l'état faisant valoir que l'objectif n'est plus le retrait du budget mais la démission de Jovenel Moïse.

L'un des dirigeants de Fanmi Lavalas, Shiller Louidor, a dénoncé l'incarcération de plus d'une quarantaine de militants des partis politiques. Il annonce une intensification de la mobilisation sur l'ensemble du territoire.

De leurs cotés les portes parole du chef de l'état ont présenté des bilans partiels sur les projets prioritaires en cours notamment l'électrification en milieu rural. Mme Avenide Joseph, précise que 2 250 système d'énergie solaire ont déjà été distribué dans les départements de l'artibonite, sud et nord ouest dans le cadre du projet kay pa m kléré.

LLM / radio Métropole Haïti