Les responsables de la Banque Interaméricaine de Développement (BID) annoncent une subvention de 65 millions de dollars américains à Haïti pour améliorer les services d'eau potable et d'assainissement dans la région métropolitaine de Port - au - Prince et les zones rurales. La subvention permettra d'améliorer les conditions sanitaires de la population de Port-au-Prince et des communautés rurales grâce à la fourniture de services d'eau potable et d'assainissement, précise un communiqué.

Plus précisément, le projet vise à améliorer l'accès et la qualité des services d'eau et d'assainissement, ainsi que les pratiques d'hygiène à Port-au-Prince et dans les zones rurales. Le projet vise à renforcer la capacité du Centre de services techniques de la région métropolitaine de Port-au-Prince (CTE-RMPP) à améliorer la viabilité financière de l'entreprise et les capacités du Bureau régional de l'eau potable et L'assainissement de l'Ouest (OPERA Ouest) ainsi que la Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA, pour son acronyme en français).

Les autorités haïtiennes et les dirigeants de la BID croient que ce projet permettra de réparer les dégâts causés par l'ouragan Matthew.

En octobre 2016 l'ouragan Matthew, qui a frappé les départements de Nippes, Sud et Grand'Anse, a causé des dommages considérables aux infrastructures publiques d'eau potable. On estime que les pertes totales du secteur dues aux intempéries atteignent 20,6 millions de dollars. Les pertes s'élevaient à 14,2 millions de dollars américains dans les seules zones rurales, perturbant l'accès à l'eau potable pour quelque 700 000 personnes. Environ 60 réseaux d'eau potable ont été gravement endommagés ou détruits.

"Cette troisième opération permettra de passer de 45 000 à 100 500 foyers raccordés au réseau d'eau potable. Dans le même temps, il passera de 185 à 280 kiosques, en plus de 12 000 nouvelles connexions pour les copropriétés.

LLM / radio Métropole Haïti