Le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Aviol Fleurant, a présidé le mardi 31 octobre 2017, un atelier de consultation sur les plans de travail conjoints du Cadre de développement durable (CDD) réunissant les membres du comité de pilotage, les représentants des ministères sectoriels et du système des Nations unies.

Au cours de cette séance, les participants ont suivi un exposé introductif sur la démarche méthodologique qui guidera les travaux, ainsi qu'une brève présentation sur les procédures de financement, de mise en œuvre, de suivi et d'évaluation du CDD 2017-2021.

Dans ses propos d'ouverture, le ministre Fleurant a sollicité l'apport de tous les secteurs concernés dans une démarche participative et inclusive visant la cohérence, c'est-à-dire, l'alignement aux priorités et aux programmes nationaux des actions en vue de leur validation. Aussi, le numéro un du MPCE a-t-il souhaité que cet atelier soit porteur de discussions fructueuses et efficaces, permettant de conclure à une approche pragmatique pour la poursuite des activités engagées depuis déjà deux ans.

De son côté le représentant adjoint du secrétaire général des Nations unies en Haïti, le docteur Mamadou Diallo, a souligné que l'objectif est de prendre en compte le lien déterminant entre stabilité politique, résolution de crise humanitaire et l'engagement dans la voie du développement pour œuvrer dans le sens des cinq (5) effets escomptés, à savoir la réduction de la pauvreté et l'accès à l'emploi, l'accès aux services sociaux de base, l'égalité de genre et de la protection des groupes vulnérables, la résilience des populations et des territoires et l'amélioration de l'état de droit et de la décentralisation.

Le cadre de développement durable (CDD) 2017-2021 a été signé par le gouvernement haïtien et l'équipe des Nations unies le 29 juin dernier pour affirmer leur volonté d'œuvrer ensemble pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Il exprime à cet égard, la volonté commune de la République d'Haïti et des Nations Unies de conjuguer leurs efforts afin de rompre le cercle vicieux de l'instabilité politique et institutionnelle, et de la pauvreté multidimensionnelle qui a hypothéqué la promotion du développement humain durable du pays depuis trois décennies environ. Le CDD vise en outre à contribuer au renforcement de la résilience politique, humaine, territoriale et économique.

Suite à cet atelier de consultation, le comité de pilotage et le bureau intégré de coordination s'attèleront à finaliser les plans de travail conjoints, puis à les soumettre à la signature du ministre de la Planification et de la Coopération externe et de l'équipe des Nations unies.

EJ/Radio Métropole Haïti