Tout au long des mois d'octobre et novembre 2017, un total de 440 Leaders communautaires des départements du Sud et du Sud'Est bénéficie de séances de formation sur les bonnes pratiques agricoles et nutritionnelles, dans le cadre du projet « Réhabilitation et renforcement des moyens d'existence des ménages agricoles affectés par l'ouragan Matthew » dans les épartements susmentionnés.

Ce projet, financé par la Direction Générale de la Protection Civile et des Opérations d'Aide Humanitaire Européennes (ECHO), est mis en œuvre conjointement par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation Alianza por la Solidaridad.

Ces séances de formation visant le renforcement des capacités de 440 Leaders d'associations paysannes et de groupements de femmes, à travers des sessions théoriques et pratiques ainsi que des démonstrations culinaires participatives, sont réalisées dans toutes les sections communales des communes de Bainet, Côtes-de-Fer, Chardonnières et Port-à-Piment.

Chaque session dure 3 jours, à raison de 25 Leaders communautaires par section communale, dont 80% de femmes. Les sessions sont clôturées par une séance de démonstration, permettant d'évaluer les capacités des participants et d'identifier les lacunes à combler pour la réalisation des séances de réplication. Chaque Leader formé a pour devoir de répliquer les connaissances acquises à 20 personnes de sa communauté, ce qui porte à 8.800 personnes le total des bénéficiaires de ces formations.

« Le renforcement de l'éducation nutritionnelle de la population haïtienne est une priorité dans la programmation de l'Union Européenne en Haïti », a expliqué Jordi Torres Miralles, Chef du Bureau d'ECHO en Haïti. Il a renchéri pour dire que le lien entre cette initiative et les actions implémentées dans le cadre de ce projet, sont essentielles pour contribuer à réduire certaines causes sous-jacentes de la malnutrition.

Les formations portent essentiellement sur l'allaitement maternel et l'alimentation complémentaire ; le respect d'une alimentation équilibrée en se basant sur la pyramide alimentaire haïtienne et les trois groupes d'aliments (constructeurs, protecteurs, énergétiques) ; l'hygiène alimentaire ; la cuisson des aliments ; l'alimentation des groupes vulnérables (petits enfants, femmes enceintes) en situation d'urgence ; l'importance des fruits et légumes ; le lavage des mains ; le traitement de l'eau ; et la planification familiale.

Très enthousiastes, les participants ayant assisté aux séances de formation tenues au cours du mois d'octobre 2017, dans la commune de Bainet, disent apprécier cette démarche qui vient améliorer leur mode de consommation et d'alimentation.

« La FAO et les autres partenaires nous rendent un grand service en implémentant ce projet. La population en avait grandement besoin, compte tenu de son manque d'information dans ce domaine. Ces connaissances en matière d'allaitement maternel, d'hygiène et de nutrition, vont nous permettre de changer nos comportements, nos pratiques alimentaires et nutritionnelles », a déclaré Etienne Stanley Michel, l'un des Responsables de l'Organisation Vision des Jeunes de Bainet (VJB). Pour sa part, Myrlande Saint-Phillippe, l'une des bénéficiaires des formations, s'est dit reconnaissante envers la FAO, tout en s'engageant à vulgariser les notions apprises et sensibiliser les gens de sa communauté.