Le chef de l'État haïtien, Jovenel Moïse, est déterminé à lancer le processus de modernisation du secteur des transports. Il s'est entretenu pour la deuxième fois, le mardi 7 novembre 2017, au Palais national, avec les représentants des syndicats de transport en commun des dix départements.

Outre la modernisation du secteur des transports, d'autres thèmes dont les mécanismes institutionnels ainsi que les mises en place techniques pour y parvenir ont été débattus.

Ce moment d'échanges a été l'occasion pour le chef de l'État de réaffirmer avec force et enthousiasme sa volonté de moderniser ce secteur tout en annonçant des mesures pressantes devant améliorer le déplacement des populations des différents pôles du pays, précise la Présidence. M. Moïse croit que parallèlement à la construction d'infrastructures routières initiées dans le cadre de la Caravane du changement, la construction de gares routières modernes devra constituer le point de départ de cette réforme du secteur des transports en attendant d'autres mesures et actions additionnelles.

De l'avis du président M. Moïse ce secteur est un atout fondamental dans le projet de développement du pays. Il a promis de tout mettre en œuvre et de prendre toutes les dispositions jugées utiles pour concrétiser ses promesses.

Il presse tous les acteurs qui œuvrent dans le secteur à fédérer leurs efforts en vue de faciliter ce grand mouvement de transformation et de modernisation du transport en commun en Haïti.

LLM / radio Métropole Haïti