12 individus dont 2 employés de l'administration publique sont déjà arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la falsification de chèques et de piratage du compte du Ministère de l'Intérieur.

Information communiquée par le titulaire du MICT. Max Rudolph Saint-Albin explique que le réseau de faussaire qui a des ramifications dans les secteurs publics et privés, fonctionne depuis plusieurs années dans le pays, et s'est déjà attaqué à plusieurs institutions.

« Toute personne impliquée, de près ou de loin dans ce scandale de corruption sera arrêtée et déférée par devant la justice », avertit le Ministre Saint-Albin, qui a rencontré la presse ce mercredi.

Notons que Jusqu'à ce mercredi 8 novembre, le Ministre de l'Intérieur n'était pas en mesure de préciser le nombre de chèques falsifiés, ainsi que la somme totale détournée. Falsification, piratage… la défaillance du système bancaire haïtien devient de plus en plus évidente. Et dire que la bataille contre la corruption lancée par le Chef de l'Etat ne fait que commencer.

EJ/Radio Métropole Haïti