Le Ministre de l'Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), Carmel André BELIARD, et la Représentant de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en Haïti, Dr. Nathanael HISHAMUNDA, ont procédé, le 6 novembre 2017, à la signature du Cadre de Programmation Pays (CPP-Haïti) devant orienter les interventions de la FAO en appui au Gouvernement Haïtien pour la période 2017-2020.

Selon un communiqué de la FAO, la cérémonie de circonstance s'est tenue au bureau de la FAO-Haïti, en présence des Cadres des deux institutions.

Le Ministre BÉLIARD, et le Représentant, Dr. HISHAMUNDA, ont salué le travail conjoint des Cadres du MARNDR, du Ministère de l'Environnement (MdE), d'autres Ministères sectoriels, ainsi que ceux de la FAO, ayant conduit au CPP (2017-2020) dont l'objectif principal vise à améliorer la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle des communautés rurales de manière durable, tout en faisant une gestion rationnelle des ressources naturelles.

Le Titulaire du MARNDR a salué le fait que le CPP prend en compte les directives définies dans la feuille de route du Gouvernement Haïtien pour le secteur agricole: « La signature du Cadre de Programmation Pays va peser lourdement dans la collaboration entre le MARNDR et la FAO, ce qui aura sans nul doute des retombées positives pour le secteur Agricole », a mentionné le Ministre BÉLIARD, lors de son allocution de circonstance. Par ailleurs, il a mentionné la volonté du Ministère de l'Agriculture, de travailler, dans le cadre de ce Programme stratégique, à la création de meilleures opportunités pour rendre le secteur agricole économiquement plus attractif.

De son côté, Dr. HISHAMUNDA, Représentant de la FAO en Haïti, a rappelé l'engagement de la FAO de travailler avec le Gouvernement Haïtien en vue de l'atteinte des objectifs de ce nouveau CPP : «Ce document stratégique de coopération technique que nous signons aujourd'hui est un document extrêmement important pour le Ministère de l'Agriculture et la FAO, lequel va nous guider à mieux servir le Peuple Haïtien dans le domaine de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle », a-t-il déclaré.

Il importe de souligner que le Cadre de Programmation Pays (CPP-Haïti, 2017-2020), dont le coût total de mise en œuvre est estimé à 61 millions de dollars américains, s'aligne sur les priorités nationales telles que définies dans la vision du Chef de l'État, Jovenel MOISE, et dans les documents de politiques, et cible quatre Domaines Prioritaires, notamment : (i) Renforcement des capacités institutionnelles sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (SAN) ; (ii) Développement des filières agricoles ; (iii) Conservation et Gestion des ressources naturelles ; et (iv) Renforcement de la résilience aux catastrophes naturelles et aux crises alimentaires.

EJ/Radio Métropole Haïti