Le Président de la République, Jovenel Moïse, a rencontré, le Mardi 14 novembre, au Palais national, les dix (10) Délégués départementaux du pays, ainsi que les membres de la Coordination de la Caravane du changement, en vue de discuter des orientations stratégiques de l'administration en faveur du développement d'Haïti, durant les prochains mois du quinquennat présidentiel.

Le Chef de l'Etat a d'abord rappelé que le combat du moment est celui contre la corruption et le sous-développement d'Haïti.

Il est ensuite revenu sur diverses actions déjà entreprises par la Caravane, notamment la construction d'importantes infrastructures routières et de développement à travers le pays, la décentralisation des services de l'Etat, à travers, entre autres, l'implantation de quinze (15) premiers Centres de Réception et de Livraison de Documents d'Identité (CRLDI) dans diverses communes du pays, en vue de résoudre définitivement les problèmes d'identité.

Agriculture, environnement, travaux publics et habitat social sont les quatre(4) piliers de la Caravane. Les Directions départementales, supportées par les Mairies et les CASEC, étant, entre autres, des acteurs importants dans le cadre des suivis de la Caravane, sont invités par le Président de la République à mieux saisir la nouvelle stratégie de développement initiée par cette vaste machine et à s'impliquer davantage.

La rencontre a fait suite à une présentation du Coordonnateur de la Caravane, M. Jacques Thomas, ainsi que de l'Ing. Jean Robert Jean Noël de la Coordination, autour des grandes lignes et du calendrier de travail de la Caravane. Elle a permis également au Chef de l'Etat d'informer sur différents programmes notamment celui de la mise en place, dans les cinq cent soixante-douze (572) sections communales du pays, de valises spéciales pouvant produire rapidement les cartes d'identification aux citoyens de toutes ces sections communales.

D'autres programmes sont également annoncés par le Président Jovenel Moïse. Six cent (600) restaurants communautaires seront réalisés à travers tout le pays et pouvant fournir chacun cinq cents (500) plats par jour, à raison de dix (10) gourdes le plat, en vue de résoudre les problèmes de famine des habitants en attendant des solutions durables. Sera également entamé le processus d'évaluation des professeurs dans toutes les communes, en vue de résoudre les problèmes de formation et d'inefficacité au sein du système éducatif.

L'école haïtienne va également connaître son premier programme scolaire obligatoire axé sur le reboisement.

La capacité de la Direction Nationale de l'Eau Potable et de l'Assainissement (DINEPA) sera renforcée. La construction d'usines en vue de la disposition sur place de tuyaux, réduisant ainsi le coût exorbitant de transport du matériel, l'élaboration d'un Plan national d'adduction d'eau potable, et la construction d'un système de traitement des eaux usées à Port-au-Prince sont envisagées. Le bétonnage de tous les canaux d'irrigation de la Vallée de l'Artibonite constitue également une grande priorité pour le Chef de l'Etat.

EJ/Radio Métropole Haïti