Le chef de l'État haïtien, Jovenel Moïse, s'est entretenu hier avec les responsables des trois pouvoirs de l'État pour discuter des grandes questions d'intérêt national. L'ordre du jour concernait, particulièrement, le lancement imminent des états-généraux sectoriels de la Nation et le rétablissement des forces armées, indique la Présidence assurant que cette séance de travail s'inscrit dans le cadre du dialogue continue initié par M. Moïse.

Le Premier Ministre, Jack Guy LAFONTANT, le Président du Sénat, et de l'Assemblée nationale, Youri LATORTUE, le Président de la Cour de Cassation, Jules Cantave, les présidents des commissions du Sénat et de la Chambre des Députés de la République, ainsi que des membres du Conseil supérieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ) ont participé à cette importance réunion.

Le président Moïse a insisté sur ses consultations avec des acteurs de tous les secteurs relatives aux états-généraux, ainsi que la mise en place, le 18 novembre, d'un état-major intérimaire chargé, dans un délai de deux ans, de prendre les dispositions pour le rétablissement des forces armées d'Haïti.

Suite à l'installation de l'État-major intérimaire, le Gouvernement introduira au Parlement une demi-douzaine de projets de loi relatifs au fonctionnement des forces armées, a expliqué M. Moïse.

Un communiqué de la Présidence informe que les participants ont mis l'accent sur une bonne planification des États Généraux. Sur le thème des forces armées nationales, les participants ont insisté sur la nécessité de rentabiliser les enseignements relatifs aux anciennes Forces armées d'Haïti, de doter l'institution d'un cadre légal et réglementaire basé sur les vertus civique, professionnelle, ainsi que le caractère apolitique du service militaire.

Le Chef de l'État a indiqué que la doctrine des Forces armées d'Haïti, suivant la constitution, sera axée sur l'accompagnement du processus de développement et elles seront dotées de trois corps distincts : génie militaire, médical et aviation.

Au cours des dernières semaines le président Moïse a eu des entretiens avec des leaders des églises catholique, protestante, anglicane et du vaudou.

LLM / radio Métropole Haïti