Au cours des 7 prochains mois plus de 1,3 millions de personnes, soit 18% de la population, seront confrontés à une grave insécurité alimentaire selon l'analyse de classification de la sécurité alimentaire intégrée (Octobre 2017) et de lutte pour assurer un apport alimentaire minimal. Ils ont besoin d'une assistance immédiate pour couvrir leurs besoins alimentaires de base.

Selon l'évaluation des récoltes en Haïti de la CFSAM (Crop and Food Security Assessment Mission) réalisée en août 2017 par la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) et plusieurs institutions et organisations, Haïti a connu des récoltes proches de la normale pour la saison agricole de printemps (mars/août 2017)

En dépit d'une relative bonne performance de la saison agricole de printemps, le niveau de l'inflation à la fin août 2017 à été supérieur à celui de la même période des trois années précédentes. On a certes enregistré une baisse saisonnière des prix des produits locaux, mais les prix sont néanmoins restés supérieurs à ceux de l'année dernière.

Sous le leadership de la CNSA, les analystes du groupe de travail technique de la Classification Intégrée de la Sécurité Alimentaire (IPC) réunissant les principaux acteurs du secteur sécurité alimentaire, ont réalisé une mise à jour de la situation de la sécurité alimentaire pour la période allant d'octobre 2017 à février 2018 et une projection pour la période de mars à juin 2018.

D'après les analystes du Groupe de Travail Technique de l'IPC, on peut s'attendre à une détérioration de la situation de sécurité alimentaire pour la période de projection allant de mars à juin 2018 dans certaines zones en raison de la période de soudure.

De ce fait, en plus des deux zones classées en Phase de crise pour la période actuelle (département du Nord-Est et les zones montagneuses de la Grand-Anse), les communes côtières de la Grand-Anse risquent de passer en phase de crise. Hormis les 3 zones précitées, on ne s'attend pas à un changement de Phase dans les autres zones qui seront maintenues en phase de stress.

LLM / radio Métropole Haïti