Les autorités monétaires haïtiennes informent qu'au premier trimestre fiscal les dépenses de l'état étaient de l'ordre de 20 milliards de gourdes.

L'ex-Gouverneur de la Banque de la République d'Haïti (BRH), l'économiste Fritz Jean, rapporte que durant cette même période les recettes fiscales du Gouvernement représentaient 15 milliards de Gourdes. Il y a un déficit de près de 5 milliards de gourdes qui a été financé par la Banque de la République d'Haiti (BRH).

L'évasion fiscale serait l'une des causes de la diminution des taxes et redevances collectées par la Direction Générale des Impôts (DGI) et de l'Administration Générale des Douanes (AGD).

Le Coordonnateur du Forum économique du secteur privé, Bernard Craan, informe que seulement 5% des quelques 300,000 entreprises haïtiennes publient des déclarations financières considérées comme fiables. Il rappelle que les déclarations fausses ou erronées, qui nuisent à l'ensemble de l'économie du pays.

M. Craan fait état de fraudes massives dans les activités commerciales à la frontière. Seulement la moitié des importations estimées à 1 milliards de dollars américains sont contrôlés par les agents douaniers.

LLM / radio Métropole Haïti