A moins de 72 heures de l'Assemblée nationale les membres de cette commission ont laissé entrevoir la décision qui pourrait être adoptée.

Le secrétaire général du Conseil des Ministre, Rénald Lubérice, membre de la commission, a fait valoir que la recommandation permettra au Sénat de continuer à remplir sa mission tout en restant le plus proche possible de la loi. « Nous allons trouver une solution qui ne mettra pas le Parlement dans une situation de dysfonctionnement », a-t-il dit insistant sur la nécessité de concilier l'intérêt des uns et des autres.

Antonio Chéramy, Evalière Beauplan, Nawoom Marcelus, Jacques Sauveur Jean, Carl Murat Cantave, Wilfrid Gélin, Ricard Pierre, Hervé Fourcand, Saurel Jacinthe et Francener Dénius sont les dix sénateurs dont le mandat arrivera à terme en premier. Ils avaient lancé une contestation en novembre dernier provoquant le report de la séance consacrée à l'analyse du rapport de la commission éthique sur le rapport Pétrocaribe.

M. Lubérice explique que pour maintenir la stabilité politique, nécessaire au développement du pays, l'Assemblée nationale doit se tenir normalement le lundi 8 janvier 2018.

Le sénateur Kedlaire Augustin, également membre de la commission mixte, a révélé que les élections pour renouveler le tiers du Sénat doivent se tenir en octobre 2019.

C'est la position affichée depuis plusieurs semaines par le président du Sénat, Youri Latortue. Il a expliqué que ces élus resteront en poste jusqu'en janvier 2020.

LLM / radio Métropole Haïti